Campagne BDE

aa/home/planetew/www/wp-content/themes/greenearth-v1-09/page.php

Les 10 règles d’or pour gagner une Campagne BDE

On ne va pas passer par quatre chemins, gagner la campagne BDE c’est accéder au graal ! Devenir un acteur majeur du campus et mener une vie étudiante palpitante est le rêve de nombreuses listeux. La victoire est à la portée de tous, il y a néanmoins quelques règles fondamentales à respecter.

Fort de notre expérience, ayant accompagné et soutenu des centaines de campagnes, nous avons identifié les étapes clés pour gagner. Sur cette page, nous détaillerons chacune d’elle et partagerons nos conseils. Tu l’as bien compris, la quête du graal commence ici !

Règle n°1 : Former une équipe de choc !

L’un des socle fondamental d’une réussite collective est la constitution de l’équipe. Telle une équipe de sport ou une entreprise, former une équipe polyvalente, soudée, motivée avec une excellente cohésion est un pré-requi indispensable pour réussir.

1.A : Réunir des compétences variées

Il est impératif de réunir des personnalités aux compétences variées et complémentaires. S’entourer de personnes ayant des qualités et/ou maîtrisant des outils différents permet de proposer un projet plus riche. Le groupe doit notamment être constitué de :

  • Personnes créatives pour gérer la communication et les réseaux sociaux…
  • D’un bon orateur qui assume le rôle de président.
  • Des personnalités sérieuses et rigoureuse (qui s’occupe notamment de la trésorerie).
  • De bons négociateurs pour démarcher les sponsors
  • D’un graphiste à l’aise sur Photoshop
  • Etc…

1.2 : Toucher tous les électeurs

Avoir une équipe composée de tempérament différent permet également à vos électeurs de s’identifier à vous. Il vous faut donc : des fêtards, des bosseurs, des personnes sociables, des sportifs, des gens impliqués dans divers autres associations de l’école etc… N’oubliez pas, que la majorité des gens vont voter par affinité, pas forcément pour la qualité des projets proposés.

1.3 : Ne pas faire équipes avec que des amis

Faire une équipe avec ses meilleurs potes c’est bien, le faire avec des potes hétérogènes c’est mieux. L’un des principal piège est d’avoir une équipe de personnes qui se ressemblent. Un groupe avec que des fêtards a peu de chance de gagner, il est de même pour un groupe avec que des étudiants studieux. Néanmoins, un mélange des deux genres est prometteur.

1.4 : S’entourer des bonnes personnes

Puisque la constitution de l’équipe est fondamentale, il ne faut pas hésiter à y passer du temps et si nécessaire se séparer de certaines personnalités. En effet, des changements de poste en cours de campagnes, des conflits, des abandons, des destitutions de président sont malheureusement fréquent et mène presque sans exception de la défaite.

1.5 : Avoir des leaders aux postes clés

Pour animer et manager le groupe, les postes clés doivent être assumées par des membres hyper engagés. Le choix du bureau et des responsables de pôle est donc stratégique et doit être confié aux leaders. Vous l’aurez compris, avant de vous lancer à la quête de la victoire, entourer vous des bonnes personnes. On ne construit pas des grands projets sans une assise solide.

campagne bde

Règle 2 : Créer une image de marque

Une fois votre équipe au grand complet, vous devez lui donner une identité, l’associer à univers, lui attribuer une image de marque. Comme une entreprise le fait pour vendre ses produits ou ses services.

2.A : Choisir une couleur vive

Commencez par choisir une couleur. Elle servira de ligne directrice pour créer votre image. Par exemple, choisissez le vert pour un thème en lien avec la nature, l’écologie… Le bleu est majoritairement utilisé pour représenter les choix marins et frais. Privilégiez les couleurs vives pour facilement vous faire remarquer (rouge, jaune, violet…). Certaines listes ont même osé le jaune fluo et ça a marché, on ne voyait qu’eux sur le campus ! Les couleurs sobres (noir, blanc, gris…) sont bien évidement à proscrire.

2.B : Trouver un thème connu

A partir de cette couleur, il faut imaginer et créer votre thème, votre univers, votre image, votre ambiance. Inspirez-vous de l’actualité, de la culture populaire, de thématiques dont les étudiants sont familiers ! Les thèmes existants, connus, faciles à s’approprier et à décliner sont souvent des pistes à privilégier. Les films, les BD, les séries, les dessins animés, les marques sont d’excellentes idées d’univers. Voici quelques exemples de listes qui ont construit leur univers ainsi : PabloESCobar (thème Narcos), Lucky Liste (thème Lucky Luke), Bloc & Decker (thème bricolage), J’HANGLE (thème jungle) …

2.C : Avoir un nom percutant

Après avoir choisi votre couleur et votre thème, il vous faut un nom ! Les meilleurs noms de liste sont souvent les plus facile à retenir. Il doit donc être court, cohérent avec votre image de marque et idéalement avoir une petite pointe d’humour en utilisant une référence de votre école ou un jeu de mots par exemple ! Restez subtile, votre administration et les sponsors ne peuvent pas pas tolérer des noms trop provocateurs. La liste « Mines et Vous » peut en témoigner après avoir été dissoute par la direction de l’école! Ne tombez pas dans le piège de l’extravagance extrême, il est important de paraître crédible et sérieux.

2.D : Concevoir un logo cohérent

Enfin, après avoir choisi votre couleur, votre univers, votre nom, il reste a concevoir votre logo. Celui-ci doit être l’aboutissement cohérent de ces précédents choix. Il ne doit pas être trop complexe à comprendre ni trop basique et sans saveurs. Cet élément sera présent sur tous les documents et éléments de la campagne BDE alors ne lésinez pas sur ce point. Un logo percutant et efficace est un élément fondamental dans votre réussite.

Voici quelques exemples de logo de liste BDE basé sur un thème inspirant :

Règle 3 : Le nefs de la guerre les sponsors…

Il est l’heure de vous atteler à l’étape la plus difficile, qui conditionne la suite de l’aventure : trouver des sponsors.

Nous avons déjà abordé ce sujet ene expliquant « Comment trouver des sponsors pour une campagne BDE ? » .

3.A : Réaliser une plaquette de démarchage

Afin de présenter votre projet aux entreprises, vous devez réaliser une plaquette de démarchage. Celle-ci doit être concise, claire et convaincante. Elle doit notamment présenter les aspects suivants :

  • Présentation de l’école (secteur d’activités…), donner quelques chiffres (nombre d’élèves…)
  • Présentation de votre équipe et de votre projet (photo de l’équipe, principales actions prévues…)
  • Quels avantages pour une société de vous sponsoriser, qu’allez-vous lui apporter (visibilité, affiche…) ?
  • Contacts

Voici un exemple de plaquette :

3.B : Envoyer la plaquette aux bons contacts

Intitule d’avoir une belle brochure si elle n’est pas lue par les bonnes personnes décisionnaires. Il faut donc trouver, pour chaque entreprise les coordonnées des responsable des partenariats. Dans les PME c’est souvent le dirigent lui-même qui s’en occupe ; dans les grands groupes le service RH. Ces précieux contacts ne s’obtiennent qu’avec beaucoup de temps, en appelant, en relançant, en se déplaçant…

Aider vous de l’annuaire des anciens élèves, provoquez des rencontres lors des salons, parlez-en aux connaissances de vos parents… Il existe des bases de données de contacts qualifiés que certaines écoles se transmette d’année en année. Si vous n’avez pas eu la chance de vous la procurer, sollicitez vos amis dans d’autres écoles, vous gagnerez un temps précieux.

3.B : Les dons financiers ne tombent pas du ciel, aller les chercher !

Les dons financiers sont de plus en plus rares, il ne faut donc pas trop compter sur eux. Vous ne les obtiendrez qu’au prix d’un démarchage intensif, bien ciblé et d’un discours convainquant.

C’est pourquoi nous conseillons en parallèle de trouver des petits boulots rémunérés. En effet, certaines entreprises vont avoir besoin de beaucoup de main d’œuvre pour des missions courtes. Leurs proposer une équipe déjà formée est alors une aubaine : elles économisent du temps de recrutement, n’ont qu’un seul interlocuteur et s’assure d’avoir des gens motivés. Par exemple, les grandes surfaces réalisent régulièrement des inventaires. Pour se faire, elles n’ont que quelques heures avant l’ouverture du magasin, votre équipe est l’élément qu’il leur faut !

Voici un deuxième exemple de plaquette :

3.D : Les dons en natures sont les plus facile à obtenir, et… les plus utiles !

Même si ce n’est pas ce que vous privilégiez, puisqu’ils sont plus faciles à obtenir, il ne faut pas les négliger, au contraire ! Tout ce qui sera récupéré en nature, ne sera pas à acheter. Voyez-y des économies non négligeables qui vont vous permettre d’investir dans d’autres choses essentielles elles aussi. Les entreprises privilégient les dons en nature, les intérêts sont multiples :

  • Elles sont sûr de ce que va devenir leur aide (ce qui n’est pas le cas pour les dons financier)
  • Elles peuvent présenter leurs produits (distribution de produits alimentaires…)
  • Ça leurs coûte moins cher et améliore leurs visibilités
  • C’est souvent plus avantageux pour la liste et pour l’entreprise. En effet, par exemple Planète WEI sponsorise les listes en leurs prêtant des animations. Si la liste devait les louer, cela lui coûterait plus cher.

3.E : Tous les membres doivent mettre la main à la poche

Au tout début du projet, pour subvenir aux premières dépenses, il est indispensable que tous les membres de l’équipe participent au financement. Cela permet également de vous assurer de l’engagement de chacun. Selon vos ambitions cette somme peut aller de 100 à 500€ par personne.

Voici un troisième exemple de plaquette :

Règle 4 : Bien choisir ses activités !

Un fois le sponsoring fait et les fonds récoltés, vient le moment de choisir les activités qui seront mises en avant lors que la campagne BDE. Ce seront elles qui représenteront le projet ainsi que l’image de l’équipe auprès des étudiants que vous allez devoir séduire. Une chose importante est à savoir : le choix des activités ne doit pas être uniquement déterminé par le budget possédé. A l’instar du nom, du thème ou du logo de l’équipe, les activités doivent entrer et rester en cohérence avec le projet global. Restez sur vos ambitions de départ et sélectionnez les animations en fonction de vos besoins et envies bien-entendu !. Le choix est libre, alors profitez de cette opportunité pour vous démarquer des autres groupes et donc séduire le public avec votre créativité et originalité. 

Prenons un exemple concret, si la liste est basée  sur une thématique telle que la fête foraine, favorisez des animations telles que des auto-tamponneuses pour animer la campagne BDE (basé sur l’expérience de HEC qui l’a choisi chaque année). Si le projet est plutôt basé sur un thème aquatique, des activités telles que le surf mécanique sont idéales et en cohésion avec vos projets.  Un point à ne pas négliger : les activités imposantes sont souvent celles que jugées le plus appropriées pour les projets. Mais ne composez pas votre campagne uniquement de celles-ci. Préférez une grosse activité afin de marquer au plus les esprits, puis, accompagnez la de plusieurs petites animations afin de viser un plus grand public lors de la campagne pour que tout le monde se sente concerné par votre projet.  

Et n’oubliez pas que la customisation des activités est tout à fait possible pour qu’elles entrent en lien avec votre thème.

Pour plus d’inspirations sur les activités possibles, rendez-vous sur la page animation de notre site; inspiration garantie ! 

Règle 5 :  Nourrir votre public

Comme compris avec la règle précédente, il est nécessaire d’avoir des animations afin de divertir et de conquérir le cœur de votre public. Mais ce n’est pas ce qui fait de votre groupe le meilleur d’entre tous. Sachez qu’une autre sorte d’animation est bénéfique à la réussite du projet : les stands de nourriture. Très répandus dans divers endroits tels que les fêtes foraines, petits ou grands événements etc. Ces attractions sont un moyen original et autre pour combler le public. En effet, amuser les groupes d’étudiants avec de bonnes animations c’est bien, mais pensez à remplir leur estomac. Le sucre est un bon moyen pour donner le sourire aux public et donc les convaincre de soutenir cette équipe. 

Notre premier conseil en tant que tradition pour les stands de nourriture : celui des crêpes. Simple, rapide et peu coûteuse, la réalisation de crêpe convient à toutes les envies et plaisent à coup sûr. Il est possible d’en faire un grand nombre et donc de suivre la cadence lors de la campagne BDE. Mais cette attraction n’est pas la plus originale qui soit et beaucoup de groupes risquent d’avoir la même idée que celle-ci. Dans ce cas ne paniquez pas, d’autres stands tout aussi efficaces existent. On peut retrouver notamment les machines à pop-corn, barbe à papa, glace à l’italienne ou même encore pour les marrons chauds. Ces machines moins coûteuses que celles des attractions sont tout aussi importantes à mettre en avant. Elles sont très simple d’installation et d’utilisation. Il n’est pas nécessaire de ne prévoir que ce type de machine bien-sûr, le risque étant que personne ne reste très longtemps avec l’ensemble de l’équipe. Difficile de les convaincre dans ce cas non ? 

Comme les attractions classiques, notre site propose des stands et machines pour toutes sortes de nourriture, n’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil ! On les retrouvent sur la même page que nos animations classiques. 

Règle 6 : Prévoir une bonne organisation !

Les machines et animations sont choisies, tout ce qui est nécessaire au déroulement de la campagne BDE est prêt. Mais une chose est sûre, tout est impossible sans une bonne organisation au sein de l’équipe. Pour cela, ayez et prévoyez une organisation solide avant même le début de la campagne BDE. Ce point est impératif pour assurer votre réussite. 

Ainsi, il est essentiel d’établir un planning précis pour chaque membre pour éviter le plus possible les imprévus et ainsi donc gagner du temps. Lors de la campagne, vous ne saurez absolument plus où donner de la tête et vous ne pourrez pas vous permettre de diriger tout le monde. Par conséquent, il nécessaire que chaque personne de l’équipe sache préalablement quelle est la tâche qui lui est propre et surtout qu’elle ne la change pas en cours de route.  Confiez donc par exemple à plusieurs membres de se focaliser sur un ou plusieurs stands de nourriture, à d’autres le bon déroulement des activités. Prévoyez au moins une personne pour surveiller la sécurité si vous avez de grosses machines comme un surf mécanique par exemple, ce n’est pas le moment de risquer un accident, même petit. Chaque poste est à définir et a son importance. Ne faites pas l’impasse sur cette étape qui est primordiale pour assurer et réussir une campagne BDE.

En parallèle, prenez le temps de faire le point avec chaque prestataire pour coordonner les heures d’arrivées des animations prévues car un temps de montage est nécessaire, il faut dans le même temps prévoir le déroulé de l’activité.  Qui dit animation, dit équipement pour les faire fonctionner. Faites également le point sur tout le petit matériel nécessaire. Assurez-vous que les besoins en puissance électrique pour vos animations soient assurés pour éviter tout problème technique ou dans le pire des cas, que l’attraction prévue ne fonctionne pas. Si cela tombe sur la principale attraction, la panique risque de s’installer et donc bousiller le bon déroulement du reste de la campagne. Pour cela, renseignez-vous auprès de votre administration pour les fiches techniques ainsi qu’auprès des prestataire lors de la location des machines. 

Et oui, une campagne BDE ça s’organise, mais rassurez-vous en suivant correctement cette règle, toutes les chances seront du côté de l’équipe pour entreprendre au mieux votre projet. 

Règle 7 : Avoir une bonne communication sur tous les terrains

Ce n’est pas tout d’avoir de bonnes idées et projets, pensez aussi aux avis et envies du public. Il est nécessaire d’être présent et actif sur les réseaux sociaux afin d’avoir et d’entretenir un bon relationnel avec les étudiants. Pensez que les gens ne vont pas uniquement voter pour vos bonnes idées, il y a également le côté relationnel et image de marque qui rentrent en compte. La sympathie avec les étudiants est un élément clé pour réussir lors d’une campagne BDE. 

Pour garder une relation de proximité avec le public, pensez aux moyens de communication comme les réseaux sociaux. Ils permettent d’être tout le temps présent dans la vie des étudiants. Cette solution permet également de tenir constamment au courant les étudiants à l’étranger ainsi que ceux qui ne sont pas présents en cours.  Vivre sa campagne BDE à travers les réseaux sociaux permet d’échanger les idées et de les partager avec les personnes qui suivent le page où l’on veut et quand on veut. Ils servent également de piqûre de rappel grâce aux photos et présentation du profil. En effet les couleurs, thèmes et activités de l’équipe y seront affichés sur une seule et même page. 

Mais les réseaux sociaux ne font pas tout, il est également important d’être présent pendant la vie du campus. L’occasion de faire sa propre campagne d’équipe et donc de mieux convaincre les étudiants à rejoindre votre projet. Vous ne pourrez pas mieux mettre en avant l’image de marque de votre groupe. 

Règle 8 : Avoir un programme de campagne

Pour crédibiliser votre projet et gagner la confiance des étudiants, il est important d’avoir un programme de campagne. Il faut garder en tête le but de cette dernière : être l’équipe qui organise la vie étudiante. De ce fait, il faut porter un projet qui réponde aux attentes et aux besoins des étudiants. Inutile de promettre monts et merveilles, restez réalistes et privilégiez des actions efficaces et opérationnelles. Pensez à améliorer le quotidien sur le campus avec par exemple la mise en place de plus de micro-ondes à la cafet’ ou bien à l’organisation de plus d’événements pour dynamiser l’école . Pour placer davantage les étudiants au cœur de votre projet et proposer un programme qui leur parle, pourquoi ne pas faire des questionnaires, des sondages ou bien des micro-trottoirs en amont  de la campagne ?

Règle 9 : Une bonne relation avec l’administration

Ce point n’est pas à prendre à la légère. Peu importe les projets que l’équipe aura prévu, tout sera impossible si l’administration ne donne pas son approbation. Il est donc primordial d’avoir de bonnes relations avec l’administration de l’université ou de l’école. 

Lors de la construction du projet, pensez à ce que veut ou à ce que ne voudrait pas l’administration pour ne pas entrer en conflit avec elle. Il est nécessaire d’entretenir une bonne entente entre les deux parties que ce soit par des échanges de mails, des discussions ou même réunions. Ne faites surtout pas des choses ou activités qui pourraient la contrarier ou vous donner une mauvaise image auprès d’elle.  On comprend donc que tout passe par l’administration : que ce soit les négociation et le déroulement des événements. Tout passe par ce point alors faites y attention.  Nous allons donc expliquer comment gagner efficacement et durablement sa confiance. 

Avant toute chose, demandez l’autorisation d’occuper les lieux et attendez que l’administration valide chaque points. Ne vous amusez pas à lui cachez des animations ou des activités, les conséquences seraient dramatiques pour votre équipe. Supervisez toujours la bonne organisation des événements tout en respectant l’ordre et en veillant à la sécurité des participants. Il faut avoir en tête que si le moindre accident ou problème survient au cours d’une activité dont vous êtes responsable, l’administration en sera informée et se retournera vers vous. 

Dans tous les cas, veillez à ce que tout se passe dans le calme et dans une ambiance prospère. Et surtout, n’oubliez pas à chaque fin d’animations de nettoyer les lieux pour les rendre aussi propre qu’à votre arrivée. Si les lieux sont retrouvés sales après votre passage, cela peut être un argument pour l’administration de vous refuser vos prochains projets. Alors faites bien attention à chaque détails de votre projet.   

Règle 10 : Soyez créatif et amusez-vous

Cette dernière règle est plutôt un bon conseil d’ami. La campagne BDE est certes une compétition, mais c’est également un moment riche en amusement et en partage. Le but est de surprendre les gens, d’être avant tout créatif et original tout en étant proche d’eux et de leurs attentes.

Les étudiants ont l’habitude de côtoyer chaque année de nouvelles campagnes avec à chaque fois des thèmes et animations différentes. Alors réfléchissez bien dès le départ aux différentes possibilités dont vous disposez pour les surprendre et donc ne pas faire les mêmes choses que les années précédentes. Alors un seul mot d’ordre, soyez innovants ! Cela passe par les activités proposées : si le surf mécanique est proposé chaque année, proposez un babyfoot humain ou même d’autres jeux de fête foraine. On peut aussi retrouver les goodies à l’image du thème et du logo de l’équipe qui seront alors distribués aux étudiants pour séduire leur cœur. La nourriture comme vu précédemment est également un bon moyen d’attirer les étudiants alors proposez des services uniques ou peu vus lors des anciennes campagnes. Voyez cette campagne comme des élections présidentielles, votre but unique est de séduire chaque étudiants même si on sait, beaucoup de choix se font par affinités (mais heureusement pas tous). 

Différents projets pour la vie étudiante peuvent par la suite être mis en place et pourront continuer si l’équipe est sélectionnée après la campagne BDE. Pour vous démarquer, apportez un service en plus pendant l’événement, même s’il n’est pas incroyable, il se fera toujours remarqué auprès des étudiants. 

Lancez-vous !

On espère que ces 10 règles d’or vous ont aidé dans la mise en place et la création du projet pour la campagne BDE. Ce qu’il faut retenir c’est que l’équipe doit être polyvalente dans toutes les circonstances, ce qui implique d’avoir une équipe solide et assez bon dans tous les domaines. Le but clé de la campagne est de séduire et plaire aux étudiants peu importe leur personnalité ou profil. Alors, qu’attendez-vous pour vous lancer dans cette aventure incroyable ? 


ut fringilla ut felis leo Donec